Comment faire l’état de lieux d’autopartage

Il est essentiel de maîtriser la technique de l’état de lieux de véhicule si vous vous servez de l’autopartage. Vous devez établir un état de lieux à chaque départ et retour de location. Au début, la procédure peut paraître compliquée, mais après quelques locations vous aurez développé les réflexes pour faire l’état de lieux facilement.

Il est important de compléter  un état de lieux au départ et au retour de location, qu’elle soit en libre-service ou avec la présence du propriétaire. Au départ de la location, l’état de lieux sert à désengager le locataire de tout dommage préexistant au véhicule. Au retour de location, il sert à garantir au propriétaire que le véhicule est retourné conforme à l’état de départ.

Notez tous les dommages relevés sur le véhicule dans le support prévu à cet effet. Commencez avec l’extérieur, sur la carrosserie. Notez toutes les bosses et les rayures plus grandes qu’une pièce de dix centimes. N’oubliez pas d’inspecter les pare-chocs, roues et le toit de la voiture. N’hésitez pas à décrire les dommages avec des phrases si nécessaire pour une meilleure compréhension.

A l’intérieur, notez l’état de propreté du véhicule, y inclus la moquette, banquettes et tableau de bord, mais concentrez-vous surtout sur les éventuelles tâches sur les banquettes. Une banquette tachée constitue un dommage. Si vous tâchez une banquette en cours de location, vous risquez d’être facturés un forfait de nettoyage approfondi ou un remplacement de banquette. Vérifiez la présence des éléments détachés de la voiture, comme l’allume cigare et des cartes mémoire GPS. Le véhicule doit obligatoirement être équipé du kit de sécurité avec gilet, triangle et éthylotest. Notez le kilométrage de départ ainsi que le niveau de la jauge carburant.

Vous devez être aussi attentif sur les éléments de sécurité du véhicule. Pour rouler en sécurité et en règle avec la législation, un véhicule peut avoir des dommages, mais doit avoir toutes ses fonctions de base inaltérées : des phares et clignotants fonctionnels et intacts, parebrise intact, roues non-endommagées. D’autres éléments de sécurité sont souvent oubliés mais font partie de l’essentiel pour votre sécurité : lumières de frein arrière, freins, frein à main, ceintures de sécurité. Posez la question au propriétaire si le fluide de frein et la pression des pneus ont été récemment contrôlés.

Si le propriétaire est présent, faites l’état de lieux en deux exemplaires signés par le propriétaire et vous-même sur le support du contrat de location au départ de la location. Au retour du véhicule, l’état de lieux est similaire au départ, sauf que vous devez noter les écarts par rapport à l’état de lieux de départ. Signalez toute différence avec l’état de lieux de départ clairement sur le compte rendu de location.

Si la location est en libre-service, faites l’état des lieux vous-mêmes et comparez avec le carnet de bord où doivent être notés les dommages connus par l’opérateur. En cas d’écart, prenez des photos avec votre Smartphone pour preuve et appelez l’opérateur avant de démarrer le véhicule.