Comment marche l’autopartage

Pour louer un véhicule d’autopartage pour la première fois, vous devez commencer par rechercher le véhicule qui vous convient à travers CarSonar. Une fois le véhicule trouvé, suivez les consignes ci-dessous pour réussir votre première location. Trouvez aussi des descriptifs plus spécifiques dans le site internet de votre opérateur d’autopartage.

Comment louer un véhicule d’un particulier ?

Descriptif du processus de location de voiture entre particuliers.

Séléction du véhicule à travers CarSonar

Avant toute réservation, vous devez choisir le véhicule le mieux adapté à votre utilisation. Utilisez CarSonar pour rechercher les véhicules à coté de chez vous et les comparer. Pour plus d'informations, lisez notre article sur comment rechercher un véhicule de location.

Inscription

Une fois le véhicule choisi, visitez le site de l'opérateur à travers le lien fourni par CarSonar. Vous devez tout d'abord vous inscrire sur ce site en renseignant au minimum votre permis de conduire et une carte bleue pour payer la location. Certains opérateurs demandent aussi d’autres documents tels que votre certificat de domicile et une deuxième pièce d’identité. La souscription est immédiate pour la plupart des opérateurs de location de voiture entre particuliers.

Réservation

Demandez la location du véhicule sélectionné. Un message sera envoyé au propriétaire du véhicule à travers le site de l’opérateur. Le propriétaire pourra ensuite accepter ou refuser votre demande de location. Pour augmenter vos chances de réussite, renseignez un maximum d'informations sur votre profil dans le site de l'opérateur, surtout les documents à télécharger demandés comme le permis de conduire, la pièce d'identité et une photo d'identité. Cela rassurera le propriétaire du véhicule de l’authenticité de votre profil. Le propriétaire pourra poser quelques questions supplémentaires ou tout simplement accepter votre demande de location. Si le propriétaire accepte votre location, vous recevrez un message vous demandant de payer votre location en ligne pour la réserver.

Départ de location

Si la voiture n’est pas équipée d’un boîtier d’autopartage, vous aurez besoin de convenir d’un rendez-vous avec le propriétaire. Soyez très clair sur l’endroit et l’heure de rendez-vous. Pour des questions de sécurité, choisissez un lieu public illuminé et sûr, où vous pouvez attendre l’arrivée du propriétaire sans risque. Si le véhicule se trouve dans un quartier sans transport en commun, vous pouvez demander au propriétaire de passer vous chercher à la gare la plus proche.

Lors du rendez-vous de départ, le propriétaire est censé avoir avec lui une copie du contrat de location à signer. Vous êtes tenus de présenter votre pièce d’identité, permis de conduire et carte bleue utilisée pour vérifier le paiement.

Vous devez établir un état des lieux du véhicule avant de partir pour vous désengager de tout dommage préexistant au moment de la location. Faites un état de lieux exhaustif externe et interne selon la procédure indiquée par l’opérateur. Vous pouvez lire les conseils CarSonar pour améliorer votre état de lieux dans la rubrique Comment faire un état de lieux.

Convenez d’un rendez-vous avec le propriétaire pour le retour du véhicule. Prévoyez suffisamment de temps pour votre retour de voyage ainsi que des éventuels aléas.

Cette procédure est largement simplifiée si le véhicule est équipé d’un boîtier électronique d’autopartage. Les systèmes de location de voiture particuliers avec boîtier sont similaires aux systèmes d’autopartage professionnel. Vous n’aurez pas besoin de donner rendez-vous au propriétaire. Vous passerez chercher le véhicule à votre convenance à partir de l’heure prévue pour le début de la location. Ouvrez le véhicule automatiquement à travers le badge fourni par l'opérateur ou votre téléphone portable et faites l’état de lieux sans le propriétaire. Si vous trouvez des dommages sur la carrosserie ou sellerie, appelez l’opérateur ou le propriétaire avant le démarrage pour les tenir au courant des dégâts constatés. Tout nouveau dégât non-signalé en début de location est de responsabilité du locataire.

Contrat de location et paiement

Un bon contrat de location de véhicule entre particuliers doit être écrit en langage compréhensible et facile à remplir au moment de la location. Il doit contenir une liste des documents à vérifier et un simple guide sur comment faire l’état de lieux dans un véhicule. Les termes juridiques de l’accord doivent être de préférence présents sur le contrat et décrits dans un langage de simple compréhension. Vous évitez ainsi toute confusion sur les droits et devoirs de chaque partie. Le contrat doit contenir aussi un espace pour noter les dommages causés au véhicule ainsi que la jauge carburant. Les noms et adresses du propriétaire et du locataire du véhicule doivent être pré-remplis.

Si vous n’êtes pas habitués aux locations de véhicules entre particuliers, il convient de bien lire les conditions générales d’utilisation et location présentes sur le contrat, ou en tant qu’extension au contrat dans le site web de l’opérateur. Elles régissent les modalités de location et expliquent que faire en cas de problème.

La plupart des opérateurs demandent un prépaiement de la location avant le départ. Certains opérateurs demandent aussi un chèque de caution à laisser avec le propriétaire au départ de la location. Cette pratique est en train de disparaître au profit des cautions électroniques préautorisées sur les cartes de paiement.

A contrario de la location de véhicules traditionnelle, les tarifs de location de voiture entre particuliers sont calculés avec assurance comprise. Une partie du montant que vous payez revient au propriétaire du véhicule. Un pourcentage entre 10 et 30% reste avec l’opérateur pour couvrir les frais d’assurance, de paiement et maintien du système de location.

Retour de location

Lors du retour de location, vous devez absolument compléter quelques démarches pour bien finaliser votre location et éviter des problèmes par la suite. Si votre véhicule n’est pas équipé d’un boîtier :

  • Retournez le véhicule à l’endroit et heure convenus avec le propriétaire pour la fin de la location. Prévoir du temps supplémentaire si vous retournez d’un long voyage ou en cas d'embouteillage. Vous établirez un état de lieux de retour de location et réglerez les éventuelles charges additionnelles pour kilométrage, dommages causés ou retard.
  • Complétez l’état de lieux du véhicule soigneusement avec le propriétaire pour obtenir sa confirmation par écrit que le véhicule était conforme à l’état de départ. Vous pouvez faire l’état de lieux de retour directement sur le contrat fourni par l’opérateur. Pour plus d’informations sur l’état de lieux, consultez notre rubrique Comment faire un état de lieux.
  • Relevez le kilométrage et la jauge carburant : marquez clairement dans le compte rendu de location le kilométrage et le niveau de jauge essence du véhicule. Si vous avez prépayé un certain nombre de kilomètres non-roulés pendant la location, demandez au propriétaire de vous rembourser la différence. Certains opérateurs ne vous remboursent pas automatiquement les kilomètres non roulés. C’est à vous de faire les démarches pour vous faire rembourser. Le niveau de la jauge est important lorsque le prix du carburant n’est pas inclus dans la location. S’il y a un écart, il faudra estimer la quantité en litres de carburant et en tenir compte dans le compte rendu de location. L’estimation de cet écart reste entre vous et le propriétaire. Dans tous les cas, notez bien le résultat de la négociation dans le compte rendu signé pour éviter toute surprise par la suite.
  • Signez le contrat. Faites-le en deux exemplaires et gardez une copie avec vous. N’oubliez pas de contribuer à la communauté en donnant votre avis sur le véhicule et le propriétaire sur le site de l’opérateur. Cela aidera d’autres locataires à estimer les locations futures.

Si votre véhicule est équipé d’un boîtier d’autopartage, le processus est similaire, à l’exception de la signature du contrat, puisque le propriétaire n'y sera pas présent. Même en cas d’absence du propriétaire du véhicule, il convient de noter l’état de lieux du véhicule avant et après votre location. Si vous constatez un dommage, il convient d’appeler l’opérateur ou le propriétaire pour le signaler avant de démarrer le véhicule.

En cas de problème

Si vous rencontrez des problèmes pendant votre location, vous devez obligatoirement contacter l’opérateur ou le propriétaire pour vous assister :

En cas de défaillance technique du véhicule, il s’agit d’une demande d’assistance automobile. Vérifiez si votre opérateur vous offre un service d’assistance inclus dans le service de location, du type Europe Assistance ou autres. Vous devez avoir les contacts du service d’assistance dans les documents de location. Certains opérateurs n’offrent pas de service d’assistance spécialisé, préférant assister eux-mêmes les véhicules loués. Appelez dans ces cas-là la hotline de l’opérateur. Dans tous les cas, vous ne devez pas engager vous-même des réparations au véhicule sans l’autorisation préalable du propriétaire. Vous risquez de ne pas vous faire rembourser.

En cas d’accident vous devez impérativement dresser un constat amiable au moment de l’accident et suivre les procédures décrites dans le chapitre assurances. Dans ce cas-là, l’assureur de votre opérateur de location prend en charge la gestion du dossier directement.

Sécurité

La location de voitures entre particuliers comporte quelques risques nouveaux qu'il convient de faire attention, comme l'état de la mécanique du véhicule, l'établissement de l'état de lieux et les paiements entre les parties. Si vous prennez quelques mésures de precaution, vous pouvez éviter les problèmes les plus courants et ramener ce risque à un niveau comparable à la location de voitures traditionnelle.

En louant un véhicule à un particulier plutôt qu'à un professionnel de la location de voitures, vous risquez de tomber sur un véhicule qui présente un équipement de sécurité en défaillance, comme les freins, feux et ceintures de sécurité. Pour éviter des risques trop importants, il convient de privilégier des véhicules plus récents avec moins de probabilité de défaillance technique. Et au moment de la location, demandez au propriétaire de vous confirmer si les équipement de sécurité ont été contrôlés.

En ce qui concerne les risques liés à la transaction de location avec le particulier, faites attention à remplir correctement le contrat. Ainsi, vous êtes couverts par la loi et n’aurez pas forcément plus de risques de subir des surfacturations que dans une location traditionnelle. Les propriétaires particuliers sont en général moins susceptibles de surfacturer la location que les entreprises spécialisées du secteur.

Pendant le contact initial avec le propriétaire, vérifiez toujours le numéro de téléphone et la carte d’identité du propriétaire du véhicule. Tenez vos proches au courant de l'identité du propriétaire ainsi que de l’adresse de rendez-vous de location.