Comment louer un véhicule d’autopartage professionnel ?

Séléction du véhicule à travers CarSonar

Avant toute réservation, vous devez choisir le véhicule le mieux adapté à votre utilisation. Utilisez CarSonar pour rechercher les véhicules à coté de chez vous et les comparer. Pour plus d'informations, lisez notre article sur comment rechercher un véhicule de location.

Inscription

Une fois le véhicule choisi, adhérez à l’opérateur qui vous intéresse. Vous aurez besoin de remplir vos coordonnées sur le site internet de l’opérateur ou sur un formulaire d’inscription papier à remettre à l’opérateur. L’inscription à un opérateur d’autopartage professionnel est complétée à la réception d’une carte RFID pour accéder aux véhicules.

Certains opérateurs requièrent un chèque de caution et/ou dépôt de garantie. Cela servira à couvrir les éventuels manques de paiement de facture ou franchises en cas de sinistres.

Réservation

Une fois votre adhésion complétée, vous recevrez les codes d’accès pour réserver un véhicule en ligne. Vous pourrez vous connecter au site de l’opérateur et réserver le véhicule de votre choix. Astuce pour les débutants : prévoir des créneaux horaires de réservation assez larges pour tenir compte des retards dus au trafic. L’expérience montre que les utilisateurs débutants sous-estiment ce temps et se trouvent souvent avec des pénalités de retards lors des premières locations.

A la fin de la réservation, vous recevrez un email ou un SMS de confirmation pour votre réservation. Imprimez les consignes d’accès au parking pour trouver le véhicule plus facilement.

Dans les systèmes en aller-simple du type Autolib, la réservation se fait au moment de l'utilisation : connectez-vous sur le site de l'opérateur pour bloquer le véhicule et dirigez-vous ensuite vers celui-ci pour débuter la location. Vous n'aurez qu'un court instant pour le prendre avant qu’il ne se débloque pour un autre client (~15min).

Départ de location

Passez votre carte d’adhérent sur le parebrise et ouvrez le véhicule. Certains systèmes demandent aussi la saisie d’un code pour démarrer le véhicule.

N’oubliez pas de faire un état de lieux du véhicule avant son démarrage. Puisque la prise en charge du véhicule est en libre-service, vous êtes tenus d’informer l’opérateur sur tout dommage qui n’aurait pas été répertorié sur le système. Si vous trouvez des dommages sur la carrosserie ou sellerie, appelez l’opérateur ou le propriétaire avant le démarrage pour les tenir au courant. Tout nouveau dégât non-signalé en début de location est de responsabilité du locataire. N’hésitez pas à prendre des photos datées avec votre téléphone pour garder une preuve en cas de besoin. Pour une revue complète des points à vérifier lors d’un état de lieux, consultez notre rubrique Comment faire un état de lieux.

Retour de location

Retournez le véhicule à la station de départ ou, si le système est en aller-simple, à votre emplacement autorisé de choix. Faites un état de lieux avec photos via votre Smartphone si possible. Relevez le kilométrage pour comparaison avec la facture de location par la suite. Suivez les procédures de retour de véhicule comme que demandé par l’opérateur, ce qui consiste en général à quelques réponses sur le terminal d’autopartage. N’oubliez pas d’enlever toutes vos affaires avant de fermer le véhicule.

Votre temps de location et votre kilométrage seront automatiquement communiqués aux serveurs pour facturation. L’opérateur vous facturera ensuite la location via votre carte bancaire ou RIB fourni.

En cas de problèmes

Si vous rencontrez des problèmes pendant votre location, vous devez obligatoirement contacter l’opérateur ou le propriétaire pour vous assister :

En cas de panne du véhicule, il s’agit d’une demande d’assistance automobile. Vérifiez si votre opérateur vous offre un service d’assistance inclus avec la location, du type Europe Assistance ou autres. Vous devez avoir les contacts du service d’assistance dans les documents de location. Certains opérateurs n’offrent pas de service d’assistance soustraité préférant assister eux-mêmes les véhicules loués. Appelez dans ces cas-là la hotline de l’opérateur. Dans tous les cas, vous ne devez pas engager vous-même des réparations sur le véhicule sans l’autorisation préalable du propriétaire du véhicule. Vous risquez de ne pas vous faire rembourser.

En cas d’accident vous devez impérativement dresser un constat amiable au moment de l’accident et suivre les procédures décrites dans le chapitre assurances. Dans ce cas-là, l’assurance de votre opérateur de location prend en charge la gestion du dossier directement.